Du tricot-graffiti pour donner des couleurs à la vie

Paroles d'usagers

« Ce qui nous a plu : associer le tricot et le graffiti, susciter la réaction des gens, colorer nos paysages, provoquer l'étonnement, que la population s'arrête et prenne le temps de discuter, d'échanger, que tout le monde se réunisse et tricote de façon à former un groupe si important en montrant ainsi que toutes les générations sont capables de s'entendre, faire quelque chose ensemble et se dire que le tricot n'est pas réservé aux mamies et les graffitis aux jeunes.

Il faut faire durer l'aventure qui pourrait être déclinée sous d'autres formes, c'est un art. A méditer.... ».

 

Au fil de l'histoire

Tricot graffiti ou Yarnbombing ?

"Yarnbombing, la première fois que nous avons entendu ce nom, nos yeux se sont écarquillés, encore un anglicisme, barbare à nos oreilles. Puis nous avons eu une explication, des photos pour découvrir qu’il s’agissait de tricoter des fils de laine et d’en recouvrir divers objets. Premier challenge pour le groupe de femmes de Latronquière, tricoter, pour certaines une nouveauté, ou crocheter des pièces de laine et les transmettre à une association de Cahors chargée de les assembler et de décorer le centre-ville. Avec le minibus, nous sommes parties à Cahors afin de découvrir l'application réelle. Quel festival de couleurs ! Le temps étant de la partie, nous avons découvert des arbres habillés, des bancs multicolores, des statues habillées etc…

Quelques mois plus tard, Gaëlle propose lors d'une réunion de l'Espace de convivialité au féminin de Latronquière/Sousceyrac de faire, pour l'année, du Yarnbombing notre projet.

Association Ségala-Limargue

Rue principale  46120 LEYME

Tél : 05 65 38 98 17

Mail : association.segala.limargue@wanadoo.fr